Le caméléon — Andreï Kourkov

Si vous aimez les intrigues farfelues et les personnages loufoques, Le caméléon est fait pour vous. J’ai regretté que l’histoire soit un peu désordonnée, qu’on saute d’une péripétie à l’autre parce que je n’ai pas compris où l’auteur voulait nous emmener.

A l'arrière-plan, la ville de Kiev, au premier plan, la couverture du livre d'Andreï Kourkov, Le caméléon
L’histoire se déroule tout d’abord à Kiev où vit Nikolaï

L’intrigue

Nikolaï Sotnikov trouve dans son appartement un exemplaire de Guerre et Paix de Tolstoï. Surprise : le livre a été évidé et contient un autre livre, Kobzar de Taras Chevtchenko (une note nous apprend que Chevtchenko est un poète, écrivain, peintre et héros national ukrainien). Les annotations sur le volume intriguent Nikolaï qui part à la recherche du mystérieux inconnu.
De fil en aiguille, Nikolaï va être amené à déterrer un cadavre, ce qui lui vaudra d’être assommé par ses complices d’un soir. Et ce n’est que le début de ses aventures.

Il m’a manqué un fil conducteur (et peut-être une meilleure connaissance de la culture ukrainienne) pour apprécier cette histoire farfelue qui vous emmènera très loin des anecdotes du commencement.

L’univers narratif

Tout d’abord à Kiev où vit Nikolaï. Mais comme il est bien décidé à retrouver les traces d’un mystérieux objet enterré par le héros national, il vous entraînera à Astrakhan, puis sur une conserverie flottante qui le débarquera à Komsomol, d’où il trouvera un bateau pour… bref, vous allez faire un voyage en Russie.

Les personnages

Tous bien déjantés et tous savoureux.

#Nikolaï Sotnikov
Vous ne saurez pas grand-chose de ce Russe qui vit en Ukraine, si ce n’est qu’il est gardien de nuit dans un entrepôt de stockage de lait en poudre pour bébé. Ça n’a pas l’air très dangereux, vu comme ça, mais en fait, si ! Et je ne suis pas certaine d’avoir tout compris de cette partie de l’intrigue qui ne s’arrête pas aux mésaventures du début.

#Goulia
Elle est parfaite et je me suis un peu demandé ce qu’elle faisait dans l’histoire à part sauver la mise de Nikolaï. En revanche, j’ai beaucoup aimé sa rencontre avec ce dernier.

#Piotr et Galia
Piotr est un nationaliste ukrainien qui refuse de s’adresser à Nikolaï en russe. Il voyage avec Galia, jeune femme très effacée.

#Et le caméléon dans tout ça ?
Un caméléon comme un autre ou un protecteur de nos aventuriers ? À vous de décider.

Le style

Incipit :

« Au début du printemps 1997, j’ai vendu mon deux-pièces à la périphérie de Kiev pour acheter un studio situé en plein centre, près de la cathédrale Sainte-Sophie. Ses anciens propriétaires — un couple âgé — émigraient en Israël et essayaient de me fourguer en plus de l’appartement tout un bric-à-brac inutile, dont le portemanteau en fil de fer “fait main” de l’entrée. »

Citation :

« Ce nomade n’en était peut-être pas un d’ailleurs. La présence d’un chameau n’étant pas suffisante pour le considérer comme tel. Le soleil n’était plus au zénith et si récemment encore j’étais un homme sans ombre, je venais d’en retrouver une, encore étroite, étendue à mes pieds. J’ai soudain eu l’impression d’être l’aiguille d’un cadran solaire, seul à indiquer l’heure exacte quand les montres sont arrêtées. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Une histoire et des personnages loufoques

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Le manque de fil conducteur

Mes notes

Univers narratif4,0/5
Intrigue2,0/5
Personnages 4,0/5
Style5,0/5
Moyenne3,8/5
Couverture du livre d'Andreï Kourkov, Le caméléon

Editeur : Points
ISBN : 2-02-051183-5
Pages : 290
Date de parution : 12/04/2002
(Trouvé en librairie solidaire)

Des livres pour voyager en Russie

L’ami arménien
Andreï Makine

En arrière-plan, quelqu'un regarde un paysage de Sibérie, au premier plan, la couverture du livre d'Andréï Makine, L'ami arménien
En Sibérie…

Mort sur le transsibérien
C.J. Farrington

Au premier plan, la couverture du livre de C.J. Farrington, Meurtre sur le transsibérien
A l’arrière-plan, le trajet actuel du transsibérien.
Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 394

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.