Le crépuscule et l’aube — Ken Follett

Le crépuscule et l’aube se déroule environ un siècle avant le début du premier tome de la série Les piliers de la terre, un des meilleurs romans historiques jamais écrits. Le tome suivant Un monde sans fin m’avait plu, mais sans plus, le troisième tome Une colonne de feu m’avait carrément déçue. Comment passer néanmoins à côté d’une nouvelle épopée de Ken Follett ?

A l'arrière-plan, ruine d'une abbaye et au premier plan, la couverture du livre de Ken Follett, Le crépuscule et l'aube
Le livre commence en 997…

L’intrigue

Edgar, le plus jeune fils du constructeur de bateaux de Combe a décidé de s’enfuir avec la femme qu’il aime, Sunni. Mais alors qu’il se rend chez elle, il aperçoit les bateaux vikings. Il donne l’alerte, se bat comme un diable, mais les dégâts sont considérables.

À Cherbourg, Ragna rencontre Edgar, le moine, qui revient à Shiring d’un voyage où il a acquis de forts beaux livres. Les parents de Ragna voudraient qu’elle se marie, peut-être avec Guillaume, le fils du comte de Reims. Le père Louis est justement venu en Normandie pour faire la connaissance de Ragna qui se sent « traitée comme une vache qu’un acheteur potentiel soumettrait à un examen attentif. »

L’univers narratif

Le crépuscule et l’aube commence en 997, à l’époque où les Vikings pillaient régulièrement les côtes anglaises, laissant derrière eux des villages détruits et de nombreux morts, quand ils n’emmenaient pas des prisonniers en esclavage.

Les personnages

Ken Follett prend le temps de nous présenter les trois principaux personnages avant qu’ils n’interfèrent vraiment entre eux, ce qui n’empêche pas l’auteur de nous surprendre par de nombreux rebondissements.

Les personnages principaux

#Edgar
Au début du livre, il travaille avec son père, constructeur de bateaux. Plus doué que ses frères, il fait parfois l’objet de leur jalousie. Il n’aime pas l’injustice et sait se défendre quand il le faut.

#Ragna
Fille du comte Hubert de Cherbourg, elle est française. Son père lui a appris à gérer un domaine. C’est une femme splendide, plus grande que la moyenne, avec de merveilleux cheveux roux et un caractère bien trempé.

#Aldred
D’une beauté renversante, il est pourtant moine, avec un faible pour les garçons, ce qui lui a valu quelques ennuis dans sa jeunesse. Il rêve de créer le plus grand scriptorium (lieu réservé à l’écriture des manuscrits) d’Angleterre à l’abbaye de Shiring.

Ces trois personnages sont très contemporains, peut-être aussi un peu trop parfaits. Heureusement pour la narration, des méchants, horriblement méchants et rien que méchants vont leur mettre des bâtons dans les roues.

Personnages secondaires

#Wilwulf
En tant qu’ealdorman, il est l’homme le plus puissant de Shiring. C’est un homme de son époque, ne s’intéressant aux femmes que pour coucher avec elles et aimant se battre.

#Den
Le shérif du comté, un homme prudent et juste.

Venons-en maintenant aux affreux

#Wynstan
Évêque de Shiring, il est avide de richesses, ambitieux, retors et cruel, mais très intelligent. Il est aussi le demi-frère de l’ealdorman Wilwulf et sait que ce dernier ne le désavouera jamais.

#Wigelm
Frère de Wynstan, l’évêque de Shiring et demi-frère de Wilwulf, l’ealdorman. Fourbe et cruel, mais sans l’intelligence de son frère.

#Deng
Cousin de Wilwulf, ce dont il n’arrête pas de sa vanter, il est batelier et tenancier à Dreng’s Ferry. Mais que fait le cousin des puissants frères dans ce hameau perdu ? À part battre ses femmes et prostituer son esclave, bien sûr.

Le style

Incipit :

« Jeudi 17 juin 997
Il n’était pas facile de rester éveillé toute la nuit, constata Edgar, même si c’était la plus importante de votre vie. »

Citation :

« Le jour n’était pas encore levé que Ragna se concentrait déjà sur ce qu’elle allait faire, tout en mangeant un peu de pain trempé dans une bière légère. Elle avait passé la majeure partie de la nuit à arrêter une stratégie. Wigelm méritait d’être châtié, mais la question était secondaire. Sa tâche prioritaire consistait à prouver que ce n’était plus Gytha qui était responsable de la vie domestique de Wilf, mais elle. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Un excellent roman historique, admirablement documenté
  • Un livre qui ne se lâche pas
  • Un ouvrage parfait pour des vacances

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Des personnages plus contemporains sans doute qu’ils ne l’étaient à l’époque

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages3,0/5
Intrigue4,5/5
Style3,5/5
Moyenne4,0/5

Et vous, que pensez-vous des personnages ? Plutôt contemporains ? Plutôt adaptés à leur époque ? Dites-le en commentaires.

Livres sur l’histoire de l’Angleterre

Marie Stuart
Stefan Zweig

Elizabeth Ire, John Knox, Marie Stuart à treize ans et la couverture du livre de Stefan Zweig, Marie Stuart
Elizabeth Ire, John Knox et Marie Stuart à treize ans

Hamnet
Maggie O’Farrell

Couverture du livre de Maggie O'Farrell, Hamnet, Portaits de Shakespeare et de son épouse, couverture de la pièce de théâtre Hamnet
Shakespeare et sa femme Anne Hathaway

Info-livre : Le crépuscule et l’aube par Ken Follett

Couverture du livre de Ken Follett, Le crépuscule et l'aube

Editeur : Robert Laffont
ISBN : 978-2-221-15770-1
Pages : 851
Date de parution : 17/09/2020

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 249

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.