Les douces — Judith Da Costa Rosa

L’accroche est alléchante, certes, quatre amis, trois filles, les douces et un garçon. Le garçon disparaît, son corps est retrouvé huit ans plus tard. Mais que ce livre m’a paru long. Je ne me suis pas intéressée aux personnages plus que ça.

En arrière-plan, trois adolescentes. Au premier plan, la couverture du livre de Judith Da Costa Rosa, Les douces
Quatre amis, trois filles et un garçon. Le garçon disparaît…

Service Presse

L’univers narratif

Le récit se déroule à Illès mais il pourrait se tenir n’importe où. La propriété d’Auguste Meyer se repère grâce à la poterie qui garde l’entrée. À l’intérieur des sculptures que l’artiste a laissées vieillir, se détériorer au fur et à mesure que le temps passe. Une jolie idée.

Les personnages

Beaucoup de personnages.
Leur caractère correspond à l’histoire, mais je ne les ai pas vraiment trouvés réalistes. Plutôt des assemblages de singularités, pas toujours convaincantes.

#Hannibal
Beau, intelligent, il était toujours là pour ses trois amies. Ça, c’est le côté visible. Mais à seize ans, on a le droit de tomber amoureux et d’avoir des amis inattendus.

#Dolorès
La plus séduisante. Aucun garçon ne lui résiste. Et à part ça ? Elle connaît à peine son père, un Cap-Verdien qui les a quittées, sa mère et elle, quand elle était petite fille. Sa mère, Hélène, est une amie d’Auguste Meyer qu’elle protège parce qu’il remplace un peu le père qu’elle n’a pas eu.

#Bianca
Influenceuse sur Instagram, elle est victime d’un inconnu qui la harcèle. Personnage un peu cliché.

#Zineb
La plus attachée à Hannibal, elle s’est fâchée avec les deux autres quand Dolorès et Bianca ont décidé d’aller voir la police pour leur parler des e-mails d’Hannibal qu’elles recevaient après sa disparition.

#Les autres personnages
Élise a hérité de la propriété de son grand-père, Auguste Meyer. Elle souhaite faire des travaux en dépit des dernières volontés de celui-ci qui voulait laisser le temps faire son œuvre.
Léo, un policier qui attend un peu que les choses lui arrivent toutes seules. Ce qu’elles font.
Joan, — un prénom masculin rare qui aurait mérité quelques explications — est le capitaine de rugby depuis l’école primaire. Grand beau, musclé et le teint clair, inhabituel dans ce pays méditerranéen
Lisa n’aime pas les trois amies et elles le lui rendent bien.

L’intrigue

Tous les mystères, le nom du meurtrier d’Hannibal, le nom du harceleur de Bianca et le nom de la personne qui envoie les e-mails signés Hannibal seront résolus à la fin du livre, mais les intrigues secondaires, relations entre Dolorès, Bianca et leurs pères respectifs, l’accident de Joan m’ont embrouillée alors qu’elles auraient dû donner de l’épaisseur aux personnages. De même, l’américanisation de l’histoire, bal de fin de promo, le beau garçon populaire et sportif, n’a pas vraiment lieu d’être.

L’écriture

L’écriture n’est pas toujours maîtrisée, j’ai dû parfois revenir en arrière pour comprendre. C’est dommage, car il y a de beaux passages.

Incipit

« Mes douces,
La première fois que je vous ai rencontrées, j’ai su que viendrait un jour où il me faudrait raconter notre histoire. »

Citation :

« Zineb aurait voulu être très malade pour passer la journée dans son lit, à regarder une sitcom et manger des tartines, comme quand elle était encore étudiante et qu’elle vivait avec Dolorès, sa meilleure amie d’alors, dans le cinquième arrondissement, et qu’elles imprimaient de fausses dispenses médicales sur le papier en-tête de la mère de Dolorès pour passer des heures à regarder Scrubs en fumant des joints, tout en discutant pour savoir quel type de personne était vraiment ce personnage féminin, et si celle-ci serait un jour heureux avec son petit ami. »

La structure

Une structure en puzzle, mais changer souvent de personnages, de lieu et d’époques est risqué. Il m’a parfois fallu plusieurs lignes de lecture pour m’y retrouver.

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Une histoire d’amitiés adolescentes, les trois douces et un garçon

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Des personnages superficiels
  • Une narration en forme de puzzle

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Personnages3,0/5
Intrigue4,0/5
Écriture2,5/5
Structure2,0/5
Moyenne2,9/3

Info-livres : Les douces par Judith Da Costa Rosa

Couverture du livre de Judith Da Costa Rosa, Les douces

Editeur : Grasset
ISBN : 978-2246822813
Pages : 400
Date de parution : 12/05/2021

Livres sur des amitiés adolescentes

Les récits se déroulent dans l’Est de la France, en Sibérie ou encore en Alsace.

Leurs enfants après eux
Nicolas Mathieu

Photos d'un haut fourneau, d'une moto et de bouteilles de bière. Couverture du livre de Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux.
Les conséquences de la désindustrialisation.

L’ami arménien
Andreï Makine

En arrière-plan, quelqu'un regarde un paysage de Sibérie, au premier plan, la couverture du livre d'Andréï Makine, L'ami arménien
En Sibérie…

Il faut parfois déplier les étoiles
Erika Boyer

Sur un fond clair avec des étoiles bleus, la couverture du livre d'Erika Boyer, Il faut parfois déplier les étoiles
Un livre doudou qui m’a fait fondre.

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 221

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.