Souvenirs dormants — Patrick Modiano

Les livres de Patrick Modiano chantonnent dans la tête et Souvenirs dormants ne fait pas exception. Les souvenirs qui s’échappent, refont surface, repartent agacent par leur incomplétude ; c’est ce que nous raconte l’auteur.

A l'arrière-plan, des myosotis, fleurs du souvenir et au premier plan la couverture du livre de Patrick Modiano, Souvenirs dormants
Des myosotis, fleurs du souvenir

L’intrigue (pas certaine que le mot intrigue, soit correcte)

Histoire ? Évocations ? Témoignage ?
Bref, des petits morceaux de vie, comme des papiers éparpillés sur un bureau sans qu’on arrive vraiment à cerner le narrateur, tant il paraît indifférent à son propre présent.

L’univers narratif

Paris, mais le Paris du passé, qui n’existe plus, dont les boutiques ont été remplacées par d’autres.

Les personnages

Le narrateur cherche à se rappeler les femmes qu’il a rencontrées dans sa vie. Elles ne sont d’ailleurs pas inoubliables, la faute à la mémoire qui ne retient que des fragments. Un petit livre trop court pour que je vous en dise davantage.
Le souvenir qui me restera de ce livre, c’est le plaisir d’être gagnée par la quête du narrateur, mais ni par l’histoire ni par les personnages.

Le style

Apparemment simple, mais tellement au service de la mémoire défaillante du narrateur que le lecteur ne peut que se laisser emporter dans la lecture avec plaisir.

Incipit :

« Un jour, sur les quais, le titre d’un livre a retenu mon attention. Le temps des rencontres. Pour moi aussi, il y a eu un temps des rencontres, dans un passé lointain. À cette époque, j’avais souvent peur du vide. Je n’éprouvais pas ce vertige quand j’étais seul, mais avec certaines personnes dont justement je venais de faire la rencontre. »

Citation :

« J’essayais d’associer “Madame Hubersen” à d’autres noms qui figuraient sur ma liste. J’espérais qu’entre eux et “Madame Hubersen” apparaîtrait une ligne lumineuse comme celle — verte, rouge, bleu — qui indiquait les stations et les correspondances si l’on voulait aller de Corvisart à Michel-Ange-Auteuil ou de Jasmin à Filles-du-Calvaire. »

Mon avis en résumé

Patrick Modiano écrit toujours un peu les mêmes livres, à la fois limpides et flous avec un style inimitable qui en fait tout le charme.
Si vous connaissez déjà l’auteur, vous ne serez pas dépaysé, mais si vous devez commencer par un livre, Rue des boutiques obscures, sur le même thème, dégage davantage d’émotions.

Ma note

Note globale : 4/5

D’autres livres sur la recherche du passé

Enfant de salaud
Sorj Chalandon

A l'arrière-plan, le palais de justice de Lyon, où se déroula le procès de Kaus Barbie en 1987, au premier plan, couverture du livre de Sorj Chalandon, Enfant de salaud.
A l’arrière-plan, le palais de justice de Lyon, où se déroula le procès de Kaus Barbie en 1987

La carte postale
Anne Berest

En arrière-plan, une boîte aux lettres, au premier plan, la couverture du livre d'Anne Berest, La carte postale
Une carte postale et quatre prénoms

Info-livre : Souvenirs dormants par Patrick Modiano

Couverture du livre de Patrick Modiano, Souvenirs dormants

Editeur : Gallimard / Folio
ISBN : 978-2-07-283262-8
Pages : 112
Date de parution : 05/09/2019
(Initialement paru en 2017 chez Gallimard)

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 323

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.