Toute la lumière que nous ne pouvons voir — Anthony Doerr

Toute la lumière que nous ne pouvons voir d’Anthony Doerr a reçu le prix Pulitzer en 2015. J’y ai trouvé en germe ce qui m’a fascinée dans La cité des nuages et des oiseaux, (que j’ai nettement préféré).

En arrière-plan, un croquis de Saint-Malo, au premier plan, la couverture du livre d'Anthony Doerr, Toute la lumière que nous ne pouvons voir.
Le livre débute avant la Deuxième Guerre mondiale et se termine en 2014.

Que se passe-t-il ?

Marie-Laure, douze ans, est aveugle. Elle vit avec son père, serrurier du Muséum national d’histoire naturelle. Il a construit une maquette de son quartier que Marie-Laure explore avec les doigts. Elle devient ensuite suffisamment autonome pour s’aventurer à l’extérieur.
Werner a perdu ses parents, son père est mort dans un accident de mine. La mine, son avenir. Sauf que Werner découvre comment réparer les radios, il est alors repéré par les nazis.

Lorsque la guerre arrive, Marie-Laure et son père se réfugient à Saint-Malo. Werner, après quelques années dans une école d’élite, est envoyé sur le front pour localiser les radios ennemies.

J’ai trouvé le roman long ; les flashback incessants qui concernent non seulement Marie-Laure et Werner, mais aussi un nazi à la recherche d’un diamant mythique rompent la fluidité de la lecture.

Où et quand ?

Le livre débute avant la Deuxième Guerre mondiale et se termine en 2014. Il entraîne le lecteur à Paris, Berlin, sur le front de l’Est et bien sûr à Saint-Malo.

Carte postale de Saint-Malo
Saint-Malo détruite par les Alliés en 1944

Qui sont les personnages ?

Bizarrement, je me suis davantage intéressée à des personnages secondaires qu’à Marie-Laure et à Werner. Peut-être parce qu’il n’y a pas grand-chose de plus à dire que ce que j’ai déjà raconté.

Jutta
La sœur de Werner comprend plus vite que lui ce qui est en jeu en Allemagne. Elle accepte mal que Werner rejoigne une école d’élite nazie (école qui ne m’a pas convaincue, par ailleurs).

Étienne
Le grand-oncle de Marie-Laure, chez qui son père et elle se sont réfugiés, souffre de stress post-traumatique. Il parvient néanmoins à créer une profonde relation avec la jeune fille.

Madame Manec
La gouvernante d’Étienne, une personne ordinaire qui fait des choses extraordinaires, s’est vite prise d’affection pour Marie-Laure.

Frederick
Il a été admis dans l’école d’élite, non pas parce que comme Werner, il a été repéré pour ses dons, mais parce qu’il est un fils de haut dignitaire nazi. L’école est pour lui un enfer. Il accepte cette situation pour l’amour de ses parents. Quand il trouve un moyen de s’échapper, ce n’est pas celui que Werner aurait souhaité pour lui. Un destin bouleversant.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Tracts
À l’aube, ils tombent en masse du ciel, passent par-dessus les remparts, caracolent au-dessus des toits, descendent lentement entre les hautes maisons. Des rues entières en bouillonnent, taches blanches sur les pavés. Message urgent aux habitants de cette ville. Dispersez-vous dans la campagne. »

Citation :

« Chaque explication que Werner entend comporte sa part de lacunes et de contradictions, comme si la vérité était une machine dont les rouages ne s’engrenaient pas. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Les personnages secondaires
  • La description de Saint-Malo pendant la Seconde Guerre mondiale
  • La Seconde Guerre mondiale vue par des Français et des Allemands

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Des longueurs

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Personnages3,5/5
Intrigue4,5/5
Écriture4,5/5
Moyenne3,9/5
Plus de détails sur le système de notation

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Ce livre vous tente ? Achetez-le d’occasion grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Le détail en plus : le bombardement de Saint-Malo

Il a commencé le 6 août 1944 et s’est terminé le 14 août 1944. Le 15 août 1944, les Allemands demandent la reddition. Le siège qui a duré une dizaine de jours a détruit la cité malouine à 85 %, sa reconstruction ne sera achevée qu’en 1972.

La seconde guerre mondiale, du côté des Allemands

En arrière plan, un mirador entouré de grillage, au premier plan, la couverture du livre de Bernhard Schlink, Le liseur
Une histoire d’amour, mais pas seulement…

Les Souvenirs et les Mensonges aussi — Karine Lebert

En arrière-plan, la façade d'une maison normande, au premier plan, la couverture du livre de Karine Lebert, Les Souvenirs et les Mensonges aussi
Tout commence à Honfleur

Info-livre : Toute la lumière que nous ne pouvons voir par Anthony Doerr

Couverture du livre d'Anthony Doerr, Toute la lumière que nous pouvons voir

Editeur : LGF/Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-04528-1
Pages : 704
Date de parution : 28/09/2016

Restons en contact : inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisations des données

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 593
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
J'adorerais avoir votre avis. Dites-le-moi en commentaire.x