Trois femmes puissantes — Marie NDiyae

Difficile de manquer le titre du prix Goncourt 2009 : Trois femmes puissantes de Marie NDiyae, pourtant ce livre est une demi-déception. Si j’ai apprécié des fragments somptueux, je me suis aussi beaucoup ennuyée.

Une femme en arrière-plan et au premier plan, la couverture du livre de Marie N'Diyae, Trois femmes puissantes
Est-ce qu’il y a des liens entre les histoires ? Je les ai cherchés et s’ils existent, ils sont ténus.

Que se passe-t-il ?

Norah est venue de France pour répondre à l’appel de son père qu’elle n’avait pas vu depuis des années et avec qui elle ne s’entend pas particulièrement. Le début du livre est aussi saisissant que captivant, puis les choses deviennent mystérieuses, s’éclaircissent, et puis…

Et puis Rydy Descas se rend à son travail et les pensées tournent et tournent dans sa tête. J’ai commencé à m’ennuyer et à attendre avec impatience que le récit précédent reprenne, mais il ne reprendra pas, ce n’est pas un roman, contrairement à ce que la couverture annonce, ce sont des nouvelles séparées. Et la plus longue des nouvelles est le point de vue d’un homme. Bien, Fanta, son épouse, doit être la deuxième femme puissante.

L’histoire de Khady Demba est la plus sombre, la plus noire.

J’aurais dû voir qu’à la fin de chaque chapitre, il y a un court texte en contrepoint. Le premier devrait constituer un éclairage du père de Norah, mais il n’apporte pas grand-chose. Le deuxième est une saynète que la voisine de Rudy aperçoit, je n’ai pas compris. Et enfin, le troisième restitue quelques pensées d’un ami de Khady — autant qu’on puisse être l’ami de quelqu’un quand il faut lutter chaque jour pour sa survie ; c’est celui qui a le plus de sens, le plus poignant.

Est-ce qu’il y a des liens entre les histoires ? Je les ai cherchés et s’ils existent, ils sont ténus. Pourtant la domestique du père de Norah s’appelle Khady Demba. Mais alors ? Il me manque une explication.

Il est possible que le titre, Trois femmes puissantes ait dépassé le livre et que j’ai maintenant une autre idée de la définition d’une femme puissante. Si je l’avais lu en 2009, peut-être l’aurais-je compris différemment.

Où et quand ?

Norah vit à Paris et revient voir son père au Sénégal. C’est également dans ce pays que Rudy a rencontré Fanta, mais depuis, ils sont revenus vivre en France.

Qui sont les personnages ?

Norah
Je n’ai pas compris qu’elle réponde à l’appel de son père, alors qu’il ne lui a donné aucune explication. L’histoire fait un détour par la vie de Norah avec son compagnon et leurs filles. Et ? Et rien.

Fanta
On ne sait rien de ce qu’elle pense, et encore moins ce qu’elle fait avec Rudy.

Khady
Tout ce que connaît Khady, ce sont ses expériences et ce qu’elle peut en déduire.

Comment est-ce écrit ?

Au début du livre, j’ai aimé le style de Marie NDiyae, et l’arrivée de Norah me restera en mémoire. Mais quand j’ai commencé à m’ennuyer, j’ai trouvé pénible de devoir relire des paragraphes et chercher le sujet du verbe, oublié dans la longueur de la phrase.

Incipit :

« Et celui qui l’accueillit ou qui parut comme fortuitement sur le seuil de sa grande maison de béton, dans une intensité de lumière soudain si forte que son corps vêtu de clair paraissait la produire et la répandre lui-même, cet homme qui se tenait là, alourdi, diffusant un éclat blanc comme une ampoule au néon, cet homme surgi au seuil de sa maison démesurée, n’avait plus rien, se dit aussitôt Norah, de sa superbe, de sa stature, de sa jeunesse auparavant si mystérieusement constante qu’elle semblait impérissable. »

Citation :

« Mais quels étaient la nature et le motif de ce rapport, et cette situation était-elle bonne pour eux comme pour elle, et comment repérerait-elle une mauvaise situation, et pouvait-elle disposer de sa personne librement ?
Qu’elle fût capable de formuler intérieurement de telles questions l’étonnait et la troublait. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • L’arrivée de Norah chez son père

Ce que j’ai regretté (mais peut-être pas vous) :

  • De ne pas avoir fait le lien entre le titre et les nouvelles

Mes notes

Univers narratif4,0/5
Personnages2,5/5
Intrigue2,5/5
Écriture4,5/5
Moyenne3,4/5
Plus de détails sur le système de notation

D’autres femmes puissantes

Le pays des autres
Leïla Slimani

En arrière-plan, une tajine et au premier plan, la couverture du livre de Leila Slimani, Le pays des autres
Mathilde doit composer avec la culture de son nouveau pays

Du même sang
Denene Millner

En arrière-plan, le pont de Brooklyn, au premier plan, la couverture du livre de Denene Millner, Du même sang
Un livre foisonnant et féministe

Info-livre : Trois femmes puissantes par Marie NDiyae

Editeur : Folio
ISBN : 978-2-07-044049-8
Pages : 332
Date de parution : 27/01/2011

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Publications: 562

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.