La promesse de l’aube — Romain Gary

Comment rendre compte de ce livre dont le thème, traité de façon légère, est d’une tristesse infinie ? Beaucoup y voient l’amour inconditionnel d’un fils pour sa mère.
Certes, mais c’est plutôt l’amour de la mère pour son fils qui pose problème, La promesse de l’aube.

L’univers narratif

Au début, les dates sont imprécises, ce n’est que dans la deuxième partie que le narrateur devient rigoureux, en indiquant la date de son incorporation :

« Je fus incorporé à Salon-de-Provence le quatre novembre 1938 ».

Romain a passé son enfance à Wilno (Vilnius), très exactement au 16 de la rue Grande-Pohulanka, mais sa mère rêve que son fils vive en France. Ils réalisent leur ambition et débarquent à Marseille.

Personnages

#Romain Kacew
Véritable nom de Romain Gary, l’auteur se met en scène mais il raconte ce qu’il veut de sa vie. Il a toujours refusé d’évoquer dans ses livres ses souvenirs du Groupe de bombardement de Lorraine, il lui semblait que gagner de l’argent avec une expérience où nombreux de ses compagnons étaient morts était indécent.

#La mère du narrateur
Belle et talentueuse, elle n’a pas rencontré le succès attendu, même si on comprend qu’elle en a eu encore moins que son fils ne l’imaginait. Elle est prête à tous les sacrifices pour satisfaire les besoins de ce dernier.
Elle est certaine d’une chose, un jour son fils sera un Français célèbre. Célèbre pour quoi ? C’est toute la question, avec en filigrane la culpabilité de l’enfant.

L’intrigue

Que ce soit en Pologne ou en France, Romain et sa mère cherchent en quoi le garçon pourrait exceller et tout y passe : musique, peinture, tennis, littérature. Tout au long de sa vie, Romain tente de rendre enfin sa mère fière de lui.

Le style

Le narrateur pratique l’autodérision à haute dose. J’ai trouvé ça plus poignant qu’humoristique.

Incipit :

« C’est fini. La plage de Big Sur est vide, et je demeure couché sur le sable, à l’endroit même où je suis tombé. »

Citations :

« J’étais assez de son avis. L’obstination avec laquelle mes professeurs de sciences me donnaient des zéros me faisait l’effet d’une ignorance crasse de leur part.
— Ils le regretteront, dit ma mère. Ils seront confondus. Ton nom sera un jour gravé en lettres d’or sur les murs du lycée. Je vais aller les voir demain et leur dire…
Je frémis
— Maman, je te le défends. Tu vas encore me ridiculiser. »

« Ma mère parut soudain préoccupée.
— Il faut trouver un pseudonyme, dit-elle avec fermeté. Un grand écrivain français ne peut pas porter un nom russe. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • La magnifique écriture de l’auteur

Ce qui peut vous gêner (ou pas) :

  • Le thème

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue4,0/5
Style5,0/5
Moyenne4,8/5

Info-livre : La promesse de l’aube par Romain Gary

Couverture du livre de Romain Gary, La promesse de l'aubeEditeur : Gallimard
ISBN : 2-07-022664-6
Pages : 400
Date de parution : 01/04/1960

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 231

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.