La saga des Florio — Stefania Auci

La saga des Florio, récit romancé de l’histoire de la famille Florio, qui fut en son temps une des familles les plus riches d’Italie, est à la fois passionnant et instructif.
J’ai aimé en apprendre plus sur l’histoire de l’Italie et de la Sicile. Stefania Auci prend le soin d’insérer des chapitres explicatifs, ce qui m’a été très utile. Le livre est foisonnant, alternant les passages captivants et les passages plus ennuyeux. Je ne suis pas certaine d’avoir tout compris des affaires traitées par la maison Florio, mais cela n’a pas nui à ma lecture.

A l'arrière*plan, la plaza Pretoria à Palerme, au premier plan, la couverture du livre de Stefania Auci, Les lions de Sicile.
A l’arrière plan, la plaza Pretoria à Palerme, Photo de Flo P sur Unsplash

La saga des Florio compte trois tomes :

La saga des Florio Tome I — Les lions de Sicile

Que se passe-t-il ?

Les deux frères Florio, Paolo et Ignazio, lassés de leur dure existence en Calabre se rendent à Palerme dans l’intention de construire une vie meilleure. Mais pour les Siciliens, ils ne sont que des « hommes de peine ». L’histoire est très axée sur les différences sociales, à l’époque où c’est le sang qui comptait et certainement pas la capacité à faire fortune.
Les hommes de la famille Florio en seront blessés, mais ça ne les arrête pas. Ils ont le sens des affaires et savent anticiper sur les besoins des clients.

Le livre est prenant, à cause de leur irrésistible ascension, mais il y a aussi suffisamment d’obstacles pour passionner le lecteur.

Où et quand ?

Le récit se déroule en Sicile et plus précisément à Palerme, entre 1799 et 1868, sept ans après l’annexion de la Sicile au royaume d’Italie. Pendant les années précédentes, la Sicile et Naples constituaient le royaume des Deux Siciles.
Son histoire est ponctuée d’insurrections. Stefania Auci prend la peine de clarifier le contexte avant chaque partie, ce qui permet de mieux comprendre les difficultés économiques auxquelles se heurtent les Florio.

Qui sont les personnages ?

Paolo et Ignazio, les frères fondateurs
C’est à l’initiative de Paolo que la famille quitte la Calabre pour la Sicile. Il est marié à Guiseppina qui a peu d’affection pour lui. À la décharge de cette dernière, personne ne lui a demandé son avis sur l’homme qu’elle épouserait. Quant à Ignazio, il aime Guiseppina, mais elle appartient à son frère.

Paolo et Ignazio ont le sens des affaires, ainsi qu’un talent certain pour se pourrir la vie. Guiseppina n’est d’ailleurs pas en reste.

Vicenzo
Son oncle et son père lui ont transmis le goût des affaires, mais il est beaucoup plus dur et n’a qu’un seul objectif : gagner toujours plus d’argent. Il est aussi affublé d’un orgueil démesuré, parfois agaçant.

Giula
Elle a déjà vingt-cinq ans lorsqu’elle rencontre Vincenzo, un associé de son père. Elle a passé sa jeunesse à s’occuper de sa mère malade et a désormais peu de chances de se marier.
Vincenzo, attiré par son caractère entier, n’a pourtant aucune intention de l’épouser. Ce qu’il veut, c’est épouser une de ces aristocrates ruinées, même si, ou plutôt parce qu’il en est méprisé.

L’écriture

Incipit :

« Le tremblement de terre est un sifflement qui naît sur la mer et s’enfonce dans la nuit. Il s’enfle, s’accroît, se transforme en un grondement qui lacère le silence. »

Citation :

« Debout, il respire mieux. Il se rase et s’habille. Il se regarde dans le miroir et se dit que sa jeunesse est loin : il a les paupières enflées, les cheveux de plus en plus grisonnants, et ses mains tremblent. Le temps est un créancier qui n’accepte pas les lettres de change. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Une lecture prenante
  • Une époque et un lieu peu connus

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Un début un peu lent

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Intrigue4,5/5
Personnages4,5/5
Écriture 4,0/5
Moyenne4,5/5

Info-livre : Les lions de Sicile par Stefania Auci

Couverture du livre de Stefania Auci, Les lions de Sicile.

Editeur : LGF/Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-93691-6
Pages : 640
Date de parution : 27/04/2022

Sur la Sicile

Les dix mille mulets
Salvatore Maira

En arrière-plan, le port de Messine. Au premier plan, la couverture du livre de Salvatore Maira
En arrière plan, le port de Messine

Le secret de la reine soldat
Lorraine Kaltenbach

A droite et en haut les photos d'Elizabeth, impératrice d'Autriche et de sa soeur Mathilde. En dessous, photo de Marie, la reine soldat. A gauche de l'image, la couverture du livre de lorraine Kaltenbach, Le secret de la reine soldat.
Marie, la reine soldat et deux de ses sœurs.
Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 419

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.