L’éclatante revanche de Suzan Boyer — Sophie Endelys

Un livre parfait pour les vacances, L’éclatante revanche de Suzan Boyer est un bouquin drôle, enlevé, avec deux intrigues de vengeance et il se lit facilement.

A l'arrière-plan, le château d'If, au premier plan, la couverture du livre de Sophie Endelys, L'éclatante revanche de Suzan Boyer
A l’arrière-plan, le château d’If où Alexandre Dumas a fait séjourner Edmond Dantès

L’intrigue

Le 19 février 2019, Annabelle Audrey écrit à un avocat, elle aimerait savoir comment elle peut retrouver son identité alors qu’elle a été déclarée morte le 25 avril 2009. Et si elle retrouvait son identité, quelles en seraient les conséquences ?

Ça démarre fort ! Et ça ne va pas s’arrêter, jamais !

Pour vous en dire un peu plus, sans rien dévoiler de l’intrigue, L’éclatante revanche raconte l’histoire de deux vengeances savoureuses. L’une parce qu’elle est très drôle, l’autre parce qu’elle fait référence au roman d’Alexandre Dumas, Le Collier de la reine. Forcément, vous croiserez un dénommé Cagliostro et pour faire bonne mesure (ou pour montrer l’inculture d’un personnage) un certain Edmond Dantès. Il ne s’est pas vengé lui ? Oui, aucun doute, c’est même tout le thème du Comte de Monte-Cristo.

Un roman constitué de lettres s’appelle un roman épistolaire, mais comment s’appelle un roman constitué de lettres, de courriel, de SMS et de scènes rétrospectives ? Vous savez ? Moi non ! Il me semble que ce soit assez difficile à articuler, de façon à ce que l’histoire avance en donnant suffisamment d’informations au lecteur pour qu’il ne soit pas perdue, mais pas trop non plus parce quand même, il faut qu’il tourne les pages jusqu’à la fin. La construction du roman est parfaite, vous vous doutez de certaines choses, mais pour d’autres, qu’est-ce qui a bien pu se passer ?

L’univers narratif

Même si l’histoire commence au Canada et se continue en Belgique et à Paris, l’histoire pourrait se dérouler n’importe où.

Les personnages

Tellement de choses se passent dans ce livre que l’auteur n’a pas pris beaucoup de temps pour nous les présenter.

#Annabelle Audrey
Ne vous fiez pas à son apparente résignation du début, c’est la reine de la vengeance.

#Charlotte Miller
Vous allez adorer la détester. Belle et intelligente, elle n’en est pas moins une vipère et une tête à claques.

#Loïc Gastro
Avec un nom pareil, il a bien fait d’en changer. Et puis l’anagramme est presque évidente : Cagliostro. Un individu sans scrupule qui s’allie à Charlotte.

L’écriture

L’écriture est enlevée et on ne s’ennuie pas une minute.

Incipit :

« Cher maître,
Merci de m’avoir rassurée lors de notre voyage sur la confidentialité de nos échanges.
Voici trente-quatre ans, je quittais Bruxelles sans prévenir ni ma famille ni mes amis. Je vous épargne les détails de ce départ précipité dont les circonstances sont trop compliquées à expliquer. »

Citation :

« N’avons-nous pas fait profession de foi d’hypocrisie ? La vengeance est devenue tabou, alors qu’il s’agit du plus universel de nos désirs. Autrefois, l’honneur exigeait des représailles. La riposte par le châtiment était la colonne vertébrale de notre respectabilité, et conditionnait nos comportements. Ne fallait-il pas donner un coup de main aux dieux dans leur boulot de justice distributive pour rééquilibrer les situations ? »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Un livre drôle
  • Un livre qui ne se lâche pas
  • Les références à Alexandre Dumas

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Personnages4,0/5
Intrigue5,0/5
Humour5,0/5
Construction de l’intrigue5,0/5
Écriture4,0/5
Moyenne4,3/5

Info-livre : L’éclatante revanche de Suzan Boyer par Sophie Endelys

Couverture du livre de Sophie Endelys, L'éclatante revanche de Suzan Boyer

Editeur : Presses de la Cité
ISBN : 978-2-258-19784-8
Pages : 304
Date de parution : 02/06/2022

Autres histoires de vengeances

Femmes en colère
Mathieu Menegaux

A l'arrière-plan, la Justice avec sa balance et son glaive, au premier plan, la couverture du livre de Mathieu Menegaux, Femmes en colère
Six jurés tirés au sort, trois magistrats pour le procès de Mathilde

Couleurs de l’incendie
Pierre Lemaitre

Les trois couvertures de la trilogie Pierre Lemaitre, Au-revoir là-haut, Couleurs de l'incendie, Miroir de nos peines
Le très attendu troisième tome est paru en janvier 2020.
Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 339

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.