Mon père, ma mère, mes tremblements de terre – Julien Dufresne-Lamy

Difficile de résister à la présentation de Mon père, ma mère, mes tremblements de terre :
« Dans cette salle, Charlie, quinze ans, patiente avec sa mère. D’ici cinq heures, son père sortira du bloc. Elle s’appellera Alice. »

Sur un arrière plan de terre craquelé, le couverture du livre de Julien Dufresne-Lamy, Mon père, ma mère, mes tremblements de terre.

Service Presse

Le livre explore l’impact sur une famille de la décision du père : être en conformité avec son véritable genre.

L’univers narratif

Ce n’est guère le souci de l’auteur. Il se résume à une famille tout ce qu’il y a de plus banal jusqu’au jour où la terre tremble.

Les personnages

#Charlie, le narrateur
Il a une quinzaine d’années et nous raconte le changement de son père.

#Auréalice
Aurélien, le père de Charlie, qui, une fois sa transformation achevée, s’appellera Alice. Auréalice, c’est le nom que lui donne involontairement son épouse qui commence par l’appeler Aurélien, se reprend et termine son apostrophe par Alice.
Auréalice, chimiste en laboratoire, subit les transformations sous les yeux de son fils. Totalement préoccupé par ce projet de devenir enfin elle-même, il/elle ne se soucie pas des séismes vécus par son entourage.

#La mère de Charlie
On sait peu d’elle si ce n’est qu’elle soutient son mari dans sa démarche et qu’il reste son mari. Obligée d’aimer désormais une femme. Un personnage un peu sacrifié par le narrateur, trop occupé par ses tremblements de terre (ce qu’on peut comprendre).

#L’entourage de la famille
Il y a ceux qui se moquent, ceux qui soutiennent, ceux qui ne comprennent pas, et puis les médecins, les psychologues, et d’autres personnes dans la même situation que le père de Charlie.

L’intrigue

Charlie et sa mère sont dans la salle d’attente. Auréalice vient d’être emmené au bloc. Ils vont patienter quatre heures avant qu’Alice en ressorte. C’est l’occasion pour Charlie de se souvenir des premiers doutes à propos du comportement de son père. Pendant un temps, chimiste passionné, Charlie s’est réfugié dans la lecture des notices de médicaments que prenait son père.

L’auteur a pris le parti de raconter l’histoire à travers les yeux d’un adolescent. Cela en fait un livre plutôt léger sur un sujet grave. Mais après tout, pourquoi devrait-on aborder ce sujet de façon dramatique ? Ne croyez pas pour autant que tout est facile dans la vie de cette famille, mais l’amour qu’ils se portent permet à chacun d’avancer malgré tout.

Le style

Incipit :

“Ma mère et moi entrons dans la salle d’attente.
Elle s’assoit à ma droite, retire son manteau, son écharpe.
Une baie vitrée nous regarde.”

Citation :

“Un an que je suis écolier à la maison et mon père s’inquiète sérieusement de mon manque de vie sociale.
Elle me répète qu’il faut sortir de ma zone de confort, se faire des amis, s’épanouir, et je crois que mon père elle aussi claquemurée prend ses désirs pour des réalités.”

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Le thème
  • L’amour que les membres de cette famille se portent entre eux.
  • L’histoire racontée par un adolescent.

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • La mère de Charlie, un peu l’oubliée de l’histoire

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Personnages4,0/5
Intrigue5,0/5
Style4,5/5
Moyenne4,1/5

Info-livre : Mon père, ma mère, mes tremblements de terre par Julien Dufresne-Lamy

Couverture du livre de Julien Dufresne-Lamy, Mon père, ma mère et mes tremblements de terreEditeur : Belfond
ISBN : 978-2-7144-9311-8
Pages : 249
Date de parution : 20/08/2020

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 231

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.