L’amant — Marguerite Duras

Une lecture envoûtante par le style et par le mystère qui entoure la petite fille (quinze ans et demi) et ses pensées. L’amant est moins énigmatique, tout à sa passion pour la jeune fille.

A l'arrière-plan, le Mékong, au premier plan, la couverture du livre de Marguerite Duras, L'amant
Bientôt, j’aurai un diamant au doigt des fiançailles.

L’histoire

Alors qu’elle était une toute jeune fille, la narratrice portait une robe usée, presque transparente, d’un chapeau d’homme et de chaussures lamées or. Un riche Chinois la remarque lorsqu’ils traversent le Mékong sur un bateau.

L’univers narratif

En Indochine française, dans une famille pauvre, mais blanche.

Les personnages

#La narratrice

Elle a grandi dans une famille pauvre. Sa mère préfère son fils aîné qui pourtant la vole. Elle bat sa fille ou lui sourit, suivant les jours. 

« Derrière les murs de la chambre fermée, le frère.
Le frère répond à la mère, il lui dit qu’elle a raison de battre l’enfant, sa voix est feutrée, intime, caressante, il lui dit qu’il leur faut savoir la vérité, à n’importe quel prix, il leur faut la savoir pour empêcher que cette petite fille ne se perde, pour empêcher que la mère en soit désespérée. La mère frappe de toutes ses forces. »

La narratrice a aussi un autre frère qu’elle aime beaucoup.

L’auteur évoque peu les sentiments de la petite, c’est au lecteur de recueillir des indices. À lui de comprendre la force de la jeune fille, déjà indifférente aux regards que les autres portent sur elle, que ce soit à cause de sa tenue ou à cause de sa conduite scandaleuse pour l’époque : une liaison avec un Chinois plus âgé et très riche.
Liaison qui serait tout aussi problématique aujourd’hui, mais ce n’est pas la jeune fille qui en subirait le blâme.

#L’homme de Cholen

Si les sentiments de la narratrice ne sont pas explicites, ne répond-elle pas à sa mère qui l’interroge que oui, elle a cette liaison pour l’argent, mais ce n’est pas le cas du jeune homme de trente-deux ans. Son père est opposé à son mariage avec « la petite prostituée française » et il n’est pas question de lui désobéir. Alors, l’amant se désole, pleure, tout en accordant à la jeune fille tout ce qu’elle veut.

« Bientôt, j’aurai un diamant au doigt des fiançailles. Alors les surveillantes ne me feront plus de remarques. On se doutera bien que je ne suis pas fiancée, mais le diamant vaut très cher, personne ne doutera qu’il est vrai et personne ne dira plus rien à cause de ce prix du diamant qu’on a donné à la très jeune fille. »

Le style

Je l’ai déjà écrit, il est envoûtant, à travers des phrases simples, mais qui vont droit au cœur.

Incipit :

Un jour, j’étais âgée, déjà, dans le hall d’un lieu public, un homme est venu vers moi. Il s’est fait connaître et il m’a dit : « je vous connais depuis toujours. Tout le monde dit que vous étiez belle lorsque vous étiez jeune, je suis venu pour vous dire que pour moi je vous trouve plus belle maintenant que lorsque vous étiez jeune, j’aimais moins votre visage de jeune femme que celui que vous avez maintenant, dévasté. »

La structure

La narratrice évoque ses souvenirs, dans le désordre. Le style tient lieu de ligne directrice, j’ai cherché à comprendre à travers les anecdotes qui était cette jeune fille.

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Le style
  • Le personnage de la jeune fille
  • Les dernières pages du livre sont touchantes.

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Histoire5,0/5
Personnages5,0/5
Style5,0/5
Moyenne5,0/5

Pour aller plus loin

En 1992, Jean-Jacques Annaud a réalisé un film à partir du livre. Marguerite Duras n’en a pas été satisfaite et a réécrit sa version du scénario : L’amant de la Chine du Nord, toujours dans ma Pile à Lire, à l’heure actuelle.

Autres livres qui ont un lien avec l’Asie

Âme brisée
Akira Mizubayashi

Violon sur un plancher
L’âme est une petite pièce de bois que l’on trouve dans tous les violons

Tristesse et Beauté
Yasunari Kawabata

En arrière-plan, une image de Kyoto, au premier plan, la couverture du livre de Yasunari Kawabata, Tristesse et beauté
Beauté et lenteur pour une histoire de vengeance

Info-livre : L’amant par Marguerite Duras

Couverture du livre de Marguerite Duras, L'amant

Editeur : Minuit (Les Editions de)
ISBN : 2-7073-0695-9
Pages : 147
Date de parution : 01/09/1984

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 249

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.