Le chagrin des vivants — Anna Hope

Vivantes et brisées par la guerre, c’est ce qu’affrontent Ada, Evelyn et Hettie, les trois femmes du livre Le chagrin des vivants. Elles ne sont pas les seules, les hommes qui sont revenus n’ont guère plus d’avenir. Un coup de cœur pour ce livre brillant paru en 2014.

A l'arrière-plan, photo prise le 7 novembre 1920 à l'Abbaye de Westminster, au premier plan, couverture du livre d'Anna Hope, Le chagrin des vivants
En filigrane, photo prise à l’Abbaye de Westminster le 7 novembre 1920.

L’intrigue

En novembre 1920, des soldats britanniques déterrent un corps non identifié sur un champ de bataille français et l’emmènent en ambulance. Ils ignorent que le corps sera peut-être inhumé à l’abbaye Westminster pour commémorer :

« … LES MULTITUDES D’HOMMES QUI, DURANT LA GRANDE
GUERRE DE 1914 – 1918, ONT DONNÉ CE
QU’UN HOMME PEUT DONNER DE PLUS HAUT : LA VIE ELLE-MÊME… »

Pendant les cinq jours nécessaires à la mise en place des funérailles du soldat inconnu, Ada, Evelyn et Hettie se débattent avec leur vie quotidienne. Doivent-elles participer à la cérémonie ? Cette cérémonie a-t-elle seulement un sens ?

L’univers narratif

Londres en 1920, la guerre est terminée, les anciens combattants peinent à trouver du travail pour faire vivre leurs familles et les femmes n’en finissent plus de pleurer leurs morts.
Hettie travaille au Hammersmith Palais ; pour six pence, un homme peut danser avec elle. Beaucoup sont d’anciens combattants.

Les personnages

Les trois personnages féminins ne se rencontreront jamais, et pourtant un fil ténu les relie toutes les trois.

#Ada
Le fils d’Ada, Michael, n’est pas revenu de la guerre. Ada a été avertie par la lettre type. La lettre qui aurait dû suivre pour lui indiquer où il a été enterré et quelles ont été les circonstances de sa mort n’est jamais arrivée.
Ada, incapable de faire le deuil de son fils, le voit partout. Elle est le personnage auquel je me suis le plus attachée.

#Evelyn
Le fiancé d’Evelyn est mort à la guerre, une souffrance qui la rend amère, dure et imprévisible.

#Hettie
Son frère, Fred, est revenu de la guerre, mais il est incapable de travailler. Entre sa mère, désagréable, et son frère qui crie la nuit, la vie d’Hettie est difficile. Aucun espoir de quitter sa famille qui compte sur elle pour vivre, Hettie donne la moitié de sa paie à sa mère depuis le retour de Fred.

#Ed
Il est le frère d’Evelyn et il est revenu de la guerre indemne, du moins physiquement. Pour le reste, c’est une autre histoire.

#Rowan
Après la guerre, il a un bras invalide. Il n’a trouvé qu’un travail de colporteur. Il essaie de vendre des objets sans grande valeur en faisant du porte-à-porte. Un jour, il frappe à la porte d’Ada.

#Robin
Il est la figure d’espoir du livre bien que l’on en sache peu sur lui. Il travaille avec Evelyn au bureau des pensions des anciens combattants.

Le style et la structure

J’ai beaucoup aimé le ton calme et posé du livre Le chagrin des vivants ainsi que le style fluide. Des petites pierres de construction sont ajoutées à chaque personnage, à chaque histoire.

Incipit :

« Trois militaires émergent de leur caserne à Arras, dans le nord de la France. Un colonel, un sergent et un simple soldat. Minuit est proche, il fait un froid mordant. Les hommes se dirigent vers une ambulance de l’armée garée à côté du portail d’entrée ; le colonel s’assied à l’avant avec le sergent, le soldat monte à l’arrière. »

Citation :

« Parmi la foule, juste à l’entrée des portes de la gare, un jeune homme regarde le cortège passer.
Il pense à son meilleur ami, le garçon avec lequel il a grandi dans les rues de Battersea. Il est mort vierge à dix-huit ans. Il se souvient de lui, les yeux levés depuis le sol de la tranchée. Sa vie qui se répandait en flaque autour de son corps. Le choc blanc sur son visage. Un trou à la place de l’entrejambe. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Le thème : les conséquences de la guerre sur les vivants
  • Le ton calme et posé du livre qui renforce la tristesse
  • Les personnages

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Intrigue5,0/5
Personnages5,0/5
Style5,0/5
Moyenne5,0/5

Littérature et les conséquences de la guerre

Apeirogon
Colum McCann

A l'arrière-plan, mur de Jérusalem, au premier plan, la couverture du livre de Colum McCann, Apeirogon
« Mais la paix est une réalité. Question de temps. »

L’embuscade
Emilie Guillaumin

En arrière plan, véhicules des Forces armées françaises, au premier plan, couverture du livre d'Emilie Guillauminn L'embuscade
Véhicules des Forces armées françaises

Le chat, le général et la corneille Nino Haratischwili

En arrière plan un général, un chat et une corneille, au premier plan, la couverture du livre de Nino Haratischwili, Le chat, le général et la corneille
Une gamme infinie de peur …

Info-livre : Le chagrin des vivants par Anne Hope

Couverture du livre d'Anna Hope, Le chagrin des vivants

Editeur : Folio
ISBN : 978-2-07-271032-2
Pages : 432
Date de parution : 17/08/2017

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 270

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.