Les ailes collées — Sophie de Baere

J’avoue, j’ai cédé à la tendance en empruntant Les ailes collées à la médiathèque. Mais c’est une déception parce que, malgré une belle écriture, il n’y a rien de ce que j’aime : apprendre quelque chose, réfléchir, des personnages profonds et de l’espoir, même si la vie parfois vous enlève tout.

En arrière plan, une mariée et deux garçons qui se tiennent par la main. Au premier plan, la couverture du livre de Sophie de Baere, Les ailes collées.
Thèmes nombreux et actuels

Que se passe-t-il ?

Paul se marie, une vie heureuse est devant lui, enfin ! Mais c’est sans compter Ana, sa femme qui a voulu lui faire la surprise de retrouver ses anciens amis. Parmi eux, Joseph Kahn. Ils se sont rencontrés adolescents, sont devenus les meilleurs amis du monde, puis tout a basculé.

L’intrigue est sombre, sans espoir. Elle a été loin de me passionner, ce livre ressemble trop, par certains passages, à des romans déjà lus (En finir avec Eddy Bellegueule, Un jour ce sera vide). C’est l’inconvénient de lire beaucoup, je suis très exigeante. Si vous lisez moins que moi, vous n’aurez peut-être pas ce ressenti.

Les thèmes sont nombreux et actuels : harcèlement scolaire, homosexualité et amours destructrices.

Où et quand ?

Au début des années 1980 au bord de la mer.

Qui sont les personnages ?

Je ne me suis pas attachée aux personnages, brossés à la va-vite même s’ils ont des caractères particuliers. Et pour tout dire, je me suis ennuyée.

Paul
Il aurait dû devenir un grand pianiste, mais à cause de sa vie familiale, du harcèlement scolaire, il a renoncé à ses rêves. Un thème important qui aurait pu être davantage travaillé.

Joseph
Beau et charismatique, mais voilà, il est différent et au début des années 1980, cette différence est fort peu appréciée. Comme Paul, il se laisse ballotter par la vie.

Blanche et Charles
Les parents de Paul s’aiment, mais ils sont à l’opposé l’un de l’autre. Blanche s’enfonce dans la dépression et l’alcool. Ils font l’objet d’une révélation poignante à la fin du livre.

Comment est-ce écrit ?

Grâce aux chapitres courts, la lecture est fluide, facile. J’ai beaucoup apprécié cette structure.

Incipit :

« 17 mai 2003
La salle du restaurant se met à chanter, le bois de la table bat sous ses doigts. Ana aussi fredonne. Un air de cet été-là. Elle est si belle, si frêle. Les yeux de Paul s’attardent sur la mousseline qui colle à sa peau, sur les taches de sueur qui plissent légèrement le tissu de sa robe blanche et soulignent cette rondeur du ventre qui s’échappe. »

Citation :

« Et puis survient parfois un évènement. Sur le moment, son motif peut nous sembler dénué de sens. C’est le hasard ou la fatalité, voilà tout. Pourtant, quelques semaines ou quelques mois ou plus souvent quelques années après, on se dit qu’il y avait un motif secret, une raison évidente pour qu’un évènement pareil s’adresse à nous en particulier. »

Mon avis en résumé

Une vie qui s’engage mal, j’aurais aimé un peu plus d’espoir pour les personnages (Changer l’eau des fleurs, Valérie Perrin).

Ce que vous aimerez

  • Les chapitres courts
  • Les thèmes
  • L’écriture

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Des personnages pas assez approfondis

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Personnages3,0/5
Intrigue3,0/5
Écriture4,5/5
Moyenne3,4/5
Plus de détails sur le système de notation

Lecture assez facile

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche qui se situe avant le bouton Publier le commentaire pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Acheter d’occasion

Ce livre vous tente ? Achetez-le d’occasion grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Amitiés entre garçons, voire plus

Un jour ce sera vide
Hugo Lindenberg

A l'arrière-plan, des cabines de bain ; au premier plan la couverture du livre de Hugo Lindenberg, Un jour ce sera vide.
À la plage, le passe-temps préféré du narrateur est de regarder les familles…

En finir avec Eddy Bellegueule
Édouard Louis

A l'arrière-plan, un ballon de foot et au premier plan, la couverture du livre d'Edouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule
Les autres garçons ont une voix grave, jouent au foot et sortent avec des filles. Edouard Louis

Un soir d’été
Philippe Besson

A l'arrière-plan, une boisson d'été. Au premier plan, la couverture du livre de Philippe Besson, Un soir d'été
Un soir d’été, en 1985…

Info-livre : Les ailes collées par Sophie de Baere

Couverture du livre de Sophie de Baere, Les ailes collées

Editeur : LGF/Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-24323-6
Pages : 372
Date de parution : 26/04/2023

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisation des données

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 609
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires