Soré, le livre de Jørn Riel m’a déroutée, sans doute parce qu’il est rare de s’immerger dans la culture inuite. Je l’ai terminé en pensant qu’il fallait que j’en lise d’autres pour mieux comprendre et apprécier. Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaires.

En arrière-plan, un dessin d'inuit, au premier plan, la couverture du livre de Jørn Riel, Soré
Il est rare de s’immerger dans la culture inuite

Au sommaire

Que se passe-t-il ?

En attendant son mari, Maria raconte l’histoire d’Arluk à sa fille Soré, puis elle la couche. Quand Karale rentre, il est ivre et bat Maria. Grièvement blessée, elle est emmenée à l’hôpital. Karale est retrouvé pendu le lendemain matin. Soré est recueillie par son grand-oncle, puis par une famille danoise.

Je crains de trop peu connaître la culture inuite pour réellement apprécier les contes dispersés au long du livre. La sagesse m’a échappé. J’ai pourtant aimé l’histoire de Maria qui m’a introduite dans la vie des Groenlandais à l’époque où le pays était une colonie danoise.

Soré est un roman trop court pour que j’aie eu le temps de plonger dans ces vies si différentes.

Où et quand ?

Le livre débute dans les années 1970 au Groenland.

Qui sont les personnages ?

Soré
Elle a reçu le don de la parole, c’est une conteuse. Mais elle veut transcrire les contes inuits, elle réussit, ses livres sont publiés.

Lûtivik
Il vit isolé avec ses moutons, mais il est le lien de Soré avec son peuple

Maria
Elle est le personnage qui m’a le plus touchée. Le lecteur apprend son histoire à partir de la moitié du livre.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Elle défit sa lourde tresse et regarda Soré avec un petit sourire.
— Raconte encore, maman, parle-moi aussi d’Arluk.
Maria dirigea son regard vers la fenêtre. Elle sentait une inquiétude monter en elle. Elle se passa la main dans les cheveux et se mit à parler très vite, comme si elle voulait fuir dans l’histoire. »

Citation :

« Nous savons, que de tout temps, les Kavdlunait1 ont considéré les hommes dont la peau et le mode de vie différaient des leurs comme sous-développés et arriérés. Ils pensent que notre langue est primitive parce que nous n’avons pas de mots pour exprimer ce qui appartient à leur monde. Pour pouvoir, nous expliquer, nous empruntons à leur langue des mots qui auparavant étaient inutiles. »

(1) Européens du Nord

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Vous immerger dans la vie au Groenland, il y a quelques décennies
  • Le personnage de Maria (et celui de Johannes)

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • De ne pas tout comprendre de cette culture

Mes notes

Univers narratif4,5/5
Personnages4,5/5
Intrigue4,5/5
Écriture 4,0/5
Moyenne4,4/5
En savoir plus sur le barème

Le détail en plus

La littérature groenlandaise peine à parvenir jusqu’à nous. Certains auteurs tels que Aqqaluk Lynge, Augo Lynge, Mathias Storch et Kelly Berthelsen ont été publiés en français, mais je n’en ai jamais entendu parler. Jørn Riel, un écrivain danois qui a vécu seize ans au Groenland est l’un des rares auteurs connus qui portent cette culture.

Info-livre : Soré par Jørn Riel

Couverture du livre de Jørn Riel, Soré

Editeur : 10/18
ISBN : 2-264-03045-3
Pages : 170
Date de parution : 06/12/2001

Des histoires de colonies

L’archipel aux sirènes
Somerset Maugham

En arrière-plan, des palmiers sur une île et au premier plan, la couverture du livre de Somerset Maugham, L'archipel aux sirènes
Somerset Maugham, un auteur un peu oublié

Cannibale
Didier Daeninckx

A l'arrière-plan, arrivée à Hienghène, au premier plan, la couverture du livre de Didier Daeninckx, Cannibale.
« À certains moments, le découragement s’empare de moi. »

Restons en contact : inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisations des données

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Publications: 561

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.