Trente-sept : suis ta ligne de foi — Isabelle Morot-Sir

Une histoire vraie que l’auteur raconte avec pudeur, même si le lecteur comprend plus de choses qu’il n’y paraît au premier abord. Trente-sept se lit facilement et rapidement, mais je serais surprise que vous oubliiez Ben et Clafoutis.

A l'arrière-plan, paysage breton, au premier plan, couverture du livre d'Isabelle Morot-Sir, Trente-sept
L’amour de la Bretagne est là, il est même contagieux.

L’intrigue

Clafoutis est la nouvelle du lycée d’Abidjan. Personnage solaire, elle n’a aucun mal à se faire des amis. Elle tombe amoureuse de Ben, mais quand, après neuf mois, le père de ce dernier est affecté à Brest, ce pourrait être le drame. Mais non, les parents se mettent d’accord pour que Clafoutis rejoigne Ben pendant les vacances, et leur amour continue pour la vie. Trop beau pour être vrai ? Effectivement, parce que vous allez comprendre que…

Isabelle Morot-Sir nous livre une histoire touchante inspirée de la sienne, avec comme en filigrane, rêves, regrets, espoirs.

L’univers narratif

J’aurais souhaité que la Côte d’Ivoire soit plus décrite, mais l’amour de la Bretagne est là, il est même contagieux.

Les personnages

#Clafoutis
Elle a quinze ans au début du livre, cinquante-deux à la fin. J’aurais aimé en savoir plus sur sa vie, mais ce n’est pas ce que l’auteur a envie de nous raconter.

#Ben
Il est marin (de la marine nationale) et paraît très énigmatique.

L’écriture

Incipit :

 « J’attends.
J’attends depuis longtemps. Plus longtemps que ces minutes à arpenter ce trottoir mouillé par une bruine fine. Mulhouse égoutte son ciel sombre sur nous. Gregor soupire, renifle une herbe lascive qui pousse en bord de route. Il voudrait rentrer, retrouver la chaleur de notre Ford, mais rien ne peut me résoudre à quitter ce bord de route. »

Citation :

 « En quelques jours je me suis fait accepter, mon accent et mon rire facile n’y sont pas pour rien. Gulliver et Dudu, respectivement l’imposant Béninois et le blond aux gloussements aussi faciles que les miens, deviennent mes premiers copains. Dudu l’est encore des dizaines d’années plus tard… »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Une histoire touchante et pudique
  • La façon dont les regrets et les espoirs sont traités
  • L’écriture

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Que l’auteur n’ait pas passé plus de temps sur ses années à Abidjan ou sur d’autres aspects de sa vie.

Mes notes

Univers narratif3,5/5
Personnages3,5/5
Intrigue5,0/5
Écriture4,5/5
Moyenne4,1/5

Autres livres sur des souvenirs singuliers

Abandonner un chat
Haruki Murakami

A l'arrière-plan, un chat dans la nature, au premier plan, couverture du livre d'Haruki Murakami, Abandonner un chat.
« Bien entendu, j’ai de nombreux souvenirs de mon père. »

La bibliothèque de minuit
Matt Haig

A l'arrière-plan, une femme se couvre le visage avec un livre, au premier plan, la couverture du livre de Matt Haig, La bibliothèque de minuit
« - Vouloir, dit-elle d’un ton mesuré, est un mot intéressant. »

Info-livre : Trente-sept : suis ta ligne de foi par Isabelle Morot-Sir

Couverture du livre d'Isabelle Morot-Sir, Trente-sept

Editeur : Lefebvre
ISBN-13 : 979-1096202911
Pages : 113
Date de parution : 01/03/2021

Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 394

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.