Coups de coeur

A l'arrière-plan, une boisson d'été. Au premier plan, la couverture du livre de Philippe Besson, Un soir d'été

Un soir d’été — Philippe Besson

🖤🖤🖤🖤🖤 Un soir d’été de Philippe Besson décrit l’atmosphère de l’île de Ré en 1985, les liens d’amitiés entre jeunes adultes qui se tissent au rythme des amours estivales, avant qu’un drame ne surgisse. Une écriture fluide qui m’a transportée, mais une fin un peu trop précipitée.
Lire la suiteUn soir d’été — Philippe Besson
En arrière-plan, une chaise et une table avec un café. Au premier plan, la couverture du livre de Caroline Leblanc, Lettres de Paris

Lettres de Paris — Caroline Leblanc

🖤🖤🖤🖤🖤 J’ai rencontré Caroline sur X (anciennement Twitter) avant de l’abandonner (X, pas Caroline). J’ai tout de suite été séduite par la langue élégante des Lettres de Paris. J’ai savouré ses textes que je recevais dans ma boîte mail chaque mercredi. Très vite, je n’ai eu qu’une envie, me promener dans les rues de Paris ou boire un café en terrasse avec elle.
Lire la suiteLettres de Paris — Caroline Leblanc
Un errière-plan, un dessin de Reykjavik, au premier plan, la couverture du livre de Ragnar Jónasson, La dame de Reykjavik

La trilogie de Ragnar Jónasson, La dame de Reykjavik

🖤🖤🖤🖤🖤 La trilogie de La dame de Reykjavik a une structure chronologique inversée. Hulda a 64 ans dans le premier tome, 50 dans le deuxième et 40 dans le troisième. Ne croyez surtout pas que, parce que vous connaissez la fin avant le début, vous n’aurez aucune surprise.
Lire la suiteLa trilogie de Ragnar Jónasson, La dame de Reykjavik
A l'arrière-plan, un pont. Au premier plan, la couverture du livre de Feurat Alani, Je me souviens de Falloujah.

Je me souviens de Falloujah — Feurat Alani

🖤🖤🖤🖤🖤 Que cela paraît loin quand on le regarde à la télévision ! Mais comme il est difficile de retenir son émotion quand Feurat Alani décrit la vie d’une famille irakienne qui subit les soubresauts d’une histoire à qui ils n’avaient pourtant (presque) rien demandé. Je me souviens de Falloujah permet de mieux comprendre.
Lire la suiteJe me souviens de Falloujah — Feurat Alani